Impact de la covid-19 sur l’économie française

La crise sanitaire liée à la propagation de covid-19 n’a épargné aucun pays. Que ce soit les grandes puissances ou les pays en voie de développement, toutes les croissances économiques ont été ralenties, surtout celles des pays gravement touchés comme la France. Plusieurs secteurs, vecteurs du développement économique de ce pays ont subi un choc.

Le secteur culturel en chute libre

En France, la culture reste un secteur prioritaire pour les dirigeants. Selon le ministère de la Culture, en 2019, ce domaine représente une manne financière de 97 milliards d’euros avec 47 milliards d’euros comme la valeur ajoutée. On y compte 79 800 entreprises avec 635 700 emplois générés. Mais d’après une évaluation effectuée par le Département des études, de la perspective et des statistiques (DEPS), une structure du ministère de la Culture, la perte économique subie par la France dans ce secteur est très lourde.

Une baisse de 25 % est enregistrée par rapport au chiffre d’affaires de 2019, soit une perte de 22,3 milliards d’euros. Tous les compartiments de ce secteur ont été profondément touchés par cette crise. Par exemple, la section des spectacles a connu un recul de 72 %, de même que la section du patrimoine qui a perdu 36 % de ses recettes. La division des arts visuels et celle de l’architecture ont respectivement chuté de 31 % et de 28 %.

Le secteur de l’immobilier en net recul

Au vu des prévisions, ce secteur d’immobilier semble être l’un de ces domaines qui pourraient résister face à la crise. Mais malheureusement, avec les mesures de confinement qui s’étaient imposées, la chute a été nette. Les locations, les constructions ainsi que les ventes ont toutes subi un choc qui d’après les études paraît irréversible avant 2022. Les activités semblent redémarrer après la levée des mesures de confinement. Mais la deuxième vague de la propagation du virus qui a conduit à un reconfinement a complètement plongé le secteur qui a perdu 36 % de son revenu par rapport en 2019.