Purificateur d’air : comment bien choisir ?

Le purificateur d’air est l’équipement qui améliore la qualité d’air qui circule à l’intérieur de votre bureau ou votre habitation. Puisque d’après les études, l’air qu’on respire à l’intérieur est autant pollué que celui qui circule à l’extérieur. Cependant, afin de procurer un modèle de purificateur d’air performant, il existe certains critères dont vous devez tenir compte.

Quel filtre choisir ?

L’un des éléments que vous devez contrôler lors de l’achat de votre purificateur d’air est le type de filtre que ce dernier possède. Le rôle du filtre est de capter les particules et bactéries qui se trouvent dans l’air de votre environnement. Et si ce filtre n’est pas performant, vous aurez beau à être équipé d’un purificateur d’air, la qualité d’air respiré pourrait être moins bonne. À cet effet, il existe plusieurs types de filtres dont le capteur des particules diffère. Entre le filtre à ionisation, à combustion, à photocatalyse ou encore le filtre à plasma, il est recommandé de choisir le modèle qui paraît plus efficace.

Quel est son niveau sonore ?

Afin de bien travailler au bureau, vous avez besoin d’une meilleure concentration. De même, si vous décidez de vous retrouver dans votre chambre, c’est certainement pour bénéficier d’une tranquillité. Du coup, il n’est pas question de faire débarquer un purificateur bruyant. Le niveau sonore varie d’un modèle à un autre. Un purificateur avec une pression de 50 décibels est bien adapté pour un bureau, c’est l’équivalent d’une conversation normale. Par contre, s’il s’agit d’une chambre, il serait mieux de trouver un modèle dont la nuisance sonore est en dessous de 50 dB.

Quelle est sa consommation énergétique ?

La consommation du purificateur dépend de sa puissance. Et cette puissance est donc déterminée par la nature du filtre. Pour un modèle doté d’un filtre à particule, quelques watts suffirent pour le faire fonctionner. En revanche, en ce qui concerne les filtres à ionisation ou à combustion, il faut une centaine de watts. Mais sachez que plus la consommation est élevée, plus le volume d’air traité par heure est important.