2 règles à suivre sur la signalisation temporaire de chantier

Des accidents se produisent souvent sur des travaux en chantier. Il peut s'agir des accidents qui touchent les usagers de la route, mais également les professionnels qui sont en train de travailler. A cet effet, il faut avoir une stratégie afin de limiter les risques liés aux travaux sur ou à proximité d'une voie de circulation. Cet article vous apportera quelques conseils pour un balisage de chantier réussi.

Adapter votre signalisation temporaire aux risques spécifiques à votre chantier

Un chef de chantier est dans l'obligation de mettre en place une signalisation temporaire dans le cas où son chantier se situe sur ou aux abords d'une route. Cette initiative a pour objectif de permettre aux usagers d'adapter les habitudes et garantir la sécurité de chacun. D'ailleurs, si un défaut de signalisation de travaux venait à provoquer un accident, la responsabilité pénale de l'entreprise qui est responsable du chantier pourrait être remise en cause. Donc, il vaut mieux anticiper afin que le déroulement des travaux soit sans problème ni incident. Sachez que vous pouvez avoir plus d'explications sur les sites spécialisés pour en savoir plus.

Anticiper l'installation de vos panneaux de chantier

Vous devez suivre certaines démarches pour réussir en temps et en heure vos panneaux de signalisation de travaux. Effectuez dans un premier temps les demandes d'autorisation requises. Il peut s'agir d'une permission de voirie, d'un permis de stationnement ou d'un arrêté de circulation. Prenez une marge en prévoyant deux mois. Après, vous n'avez qu'à vérifier vos panneaux s'ils sont bien réglementaires. La forme et la dimension sont deux critères très importants que vous devez assurer pour vos panneaux de signalisation. Dans tous les cas, il est conseillé de faire valider votre dispositif de signalisation au surveillant de travaux