3e pilier, plus qu’un pilier une solution salvatrice pour la retraite

L’épanouissement de l’homme s’échelonne depuis son enfance jusqu’à sa vieillesse. Il s’accentue de l’adolescence et devient encore plus crucial à l’âge adulte à cause des besoins qui s’élargissent au cercle familial. Et la vieillesse peut vraiment se compliquer avec l’intervention de la retraite sinon la baisse des revenus financiers. Vous voulez sécuriser votre vieillesse et vous vous demandez comment faire. Vous avez des doutes sur le 3e pilier. Lisez attentivement cet article qui vous apporte des réponses.

3e pilier : que devriez-vous savoir ?

Encore appelé prévoyance dite liée, le 3e pilier est une proposition mise en avant par les partenaires sociaux étroitement avec des atouts fiscaux. Il est fondé sur la déduction de cotisations sur les revenus déclarés par les travailleurs (indépendants, fonctionnaires, salariés...) aux impôts directs. Notez qu’il est aussi désigné par le thème 3e pilier A à ne pas confondre avec la prévoyance individuelle libre appelée le 3e pilier B.
Bien évidemment pour en savoir plus, cliquez ici. Il est disponible auprès des banques et des assurances et n’est pas obligatoire. Notons qu’il existe des particularités nettes quel que soit le cas. Donc il vous revient de vous renseigner afin d’orienter votre choix. En effet, l’important est de bien assurer votre retraite assez tôt afin d’éviter les conséquences.

3e pilier : intérêts

Le 3e pilier dispose de nombreux choix en fonction de vos besoins, votre situation économique actuelle, vos objectifs et votre capacité d’épargne.
Ensuite, il vous permet d’assurer les membres de votre petite famille. En les mettant à l’abri des problèmes financiers surtout si vous devenez invalide ou lorsque vous décédez. Ainsi, ils pourront accomplir pleinement leurs rêves.
Avec le 3e pilier, vous disposez d’un capital pour financer vos projets au moment voulu comme l’achat de maison, de voiture ou le lancement de votre propre business. Par ailleurs, il vous permet de bénéficier des avantages fiscaux déjà à la première cotisation. De même lors des retraits et durant toute la période de cotisation.