Pourquoi la France a-t-elle colonisé l’Algérie ?

La France fait partie des pays colonisateurs qui ont eu à coloniser plusieurs autres pays. Au nombre de ces pays colonisés par la France, nous pouvons citer l’Algérie. Pour comprendre les évidentes raisons pour lesquelles la France a colonisé l’Algérie, il faut remonter au XIX siècle. Dans cet article, nous reviendrons sur l’histoire de la colonisation en France tout en insistant sur les raisons qui ont conduit à cette colonisation. 

L’historique de la colonisation en Algérie

Le colonialisme a marqué l’Algérie pendant 132 ans.  Si vous cliquez ici maintenant, vous aurez toutes les informations sur cette période en Algérie. Tout à commencer par l’invasion d’Alger le 14 juin 1830 à la fin de la guerre d’indépendance en 1962.  Le général De Bourmont avait ordonné le débarquement des pirates barbaresques qui  envahissaient la mer Méditerranée. Cette décision a fait régner  la terreur sur les populations chrétiennes du Maghereb en les soumettant à de l’esclavagisme  notamment dans la capitale algérienne. 

Les Français ont pu entrer dans une nouvelle ère avec la paix. De ce fait, l’Algérie a été considérée et gouvernée comme une partie de la France de 1848 jusqu’à sa déclaration d’indépendance signée le 18 mars 1962.

Les raisons de la colonisation

La raison officielle qui a été annoncée pour cette colonisation, c’est la recherche d’un souffle nouveau pour les populations algériennes. Il fallait les débarrasser définitivement des pirates berbères. Toutefois, il est bien clair que les Français recherchaient un bout de terre à exploiter ainsi que des ressources naturelles et des peuples croissants dont elle voulait utiliser la force. 

Avec la régence française, la traite négrière était faible grâce à l’intervention de la flotte Britanique qui avait réduit les activités des pirates berbères deux ans en arrière. Presque tous les chrétiens étaient des travailleurs libres dans les champs. Ils travaillaient avec détermination pour assouvir les besoins de leurs familles respectives. Ainsi le pays colonisateur savait qu’il trouverait des personnes valides prêtes à tout sacrifier pour leur patrie.